Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 15:07
[Dyonis]

Derek : ouais, triste histoire comme tu dis. Surtout qu'il méritait pas ça Frankie, c'était vraiment un mec comme ça.
Marv' : comme quoi ?
Derek : comme … ben comme ça quoi (Derek lui montre le pouce levé de la victoire)
[Marv' lui offre un faciès dubitatif qui inquiète Derek sur sa santé mentale]
Marv' : J'comprends pas.
Derek : M'enfin ! Ca fait combien de temps que t'es dans cette jungle pour pas savoir ça ?
Ca veut dire que Franck il était cool quoi, un vrai mec comme on en fait plus.
Marv' : Ta mère est en ménopause ? Sorry pour elle.
Derek : Putain, tu parles pas comme ça de ma mère, dit-il en sortant son poignard.
Marv' : Sorry man, c'était juste pour rire.
Derek : Ok j'ai compris.
Ohohohohohohohhohoho.
Nan mais franchement, qu'est-ce tu fous ici ? et depuis combien de temps ?

Marv' : Ben je suis venu ici avec mon paternel quand j'avais 15 ans. Il devait y jouer un tournoi de basket pour les Amateurs Professionnels Internationaux Régionaux, une ligue très connue à l'époque. Lui, il jouait pour les Bronx' brothers et il se sont retrouvés en finale, mec.
Derek : Ben c'est cool ça !
Marv' : Ouais mais les niaks ça leur a pas plû que des états-uniens arrivent en finale contre leur équipe. Et ils savaient que leurs bridés allaient se prendre une branlée. Alors ils ont essayé de les payer.
Derek : Combien ?
Marv' : 3 grains de riz par joueur. Les écossais avaient acceptés pour 2 en demi-finale.
Derek : C'est bien les coréens ça, je les emmerde avec leur riz et leurs nouilles de merde !
Marv' : Ouais et donc mon père, qu'était le capitaine, a refusé. Et ces enculés de jaunes l'ont empoisonnés pendant son sommeil…
Derek : C'est décidément un truc de coréen ça. Cyanure ?
Marv' : Laxatif
Derek : …
Marv' : Il est mort dans d'atroces souffrances trois jours après. Les Bronx' brothers n'ont donc pas jouer la finale et sont rentrés chez eux.
Derek : Et toi ?
Marv' : Mon padre avait utilisé mon billet de retour pour se torcher le cul… J'ai donc du rester ici.
J'ai espéré que ma mère ou quelqu'un vienne me chercher. Mais personne n'est jamais venu. Et depuis, je suis ici, et j'essaie de retrouver ces connards qui ont tué mon père.
Derek : Ca fait combien de temps ?
Marv' : 10 ans.
Derek : Et t'en as flingué combien ?
Marv' : Un.
Derek : … (essaie de se retenir de rigoler)
Marv' : Mais mes seules armes sont des bananes hein mec.
Derek : Ok negro, je te propose un truc. Je te file un couteau, tu m'apprends à me battre avec des bananes et on fait équipe pour niquer tous ces jaunes de merde. Ca marche ?
Marv' : Et comment ! En route mon frère, prends une papaye, c'est bon pour les gerçures anales.

----------------------------

[Depaz]


Précédé de Marv', Derek s'enfonce de plus en profondément dans la jungle parmi les paltuviers géants et autres séquoias, autant de lieux d'embuscades possibles pour ces diables de nabots karatékas, mais Marv' connaissant la foret comme sa poche, ils finissent par arriver à destination : une clairière spacieuse et bien éclairée, tapissée de gazon naturel.

Derek : Ben dis donc mon gars... (sifflement admiratif)
Marv' : Ouais comme tu dis, j'ai peut être encore buté qu'un gars en 10 ans sur le terrain mais c'est pas pour ca que je me suis tiré sur la nouille pendant ce temps la ! Admire le boulot !
Derek : Y'a pas à dire, tu t'es fais plaisir. A part la terrasse en Teck y'a tout
Marv' : Tu rigoles ou quoi ? ! Du teck ? C'est pour les pigeons,on voit que t'y connaîs rien...
Rien ne vaut le cèdre qui pousse ici, très rare et très cher. Le must pour l'ameublement.
Derek : Quand on sera de retour au pays, faudra que je te présente à un pote qui tient un magasin de bricolage, j'suis sur qu'il te trouvera une place dans son équipe.
Marv' : Qu'est ce que je donnerais pas pour une aprem' bière-baseball après un bon gros hamburger et des cookies
Derek : Dès qu'on sort de ce merdier je t'emmène voir jouer les Falcons au Norris Stadium, ça c'est du spectacle !
Marv' : Ils valent quoi les Falcons ? Quand je suis venu ici ils étaient 16e de la conférence Est derrière Detroit..
Derek : Ah mon gars on peut dire que t'en a raté des choses dans ton trou pourri. Le record de home run de Jeff Baxter des " White Panthers ", les 130 points de Yvan Perkovlev contre les Lakers, les débuts dans le X de Shana, le sommet de Kyoto sur le réchauffement climatique, la grève dans la NHL, la baston entre les obèses, les culturistes et les naines au "Jerry Springer Show"
Marv': Yvan Perkovlev ? Un grand blond qui a l'air un peu con et de pencher un peu vers la droite quelle que soit sa position ?
Derek: Ouais, avec un nom pareil de toute façon il ne peut y en avoir qu'un...
Au fait, comment tu sais ça toi ?! T'as le satellite et la télé dans ta barraque ?
Je l'savais, il fait le gars qui sait rien mais en fait il a le cable et, à coup sûr, t'as même des chaines payantes que tout mec rêve d'avoir !

Marv': Tu déconnes mec...
Si je connais ce gars c'est parce que j'ai été à l'école avec lui et d'ailleurs a l'époque c'était une vraie brêle au basket. Faut croire qu'il a changé depuis...
Derek: Merde t'as pas la télé, dommage je commençais a me sentir bien dans ta piaule.
Marv': Tu m'excuseras mais y'a ni jacuzi ni chambre d'ami alors tu feras comme moi, tu dormiras par terre et tu te laveras avec l'eau de la citerne ou quand il pleuvra. De toute façon c'est la même eau, je récupère les eaux de pluie pour tout ce qui est sanitaires .Et ca explique aussi pourquoi j'ai pas de piscine
Derek: T'abuses , moi qui comptais bronzer au bord de ta piscine et deguster des cocktail pendant que tu m'executerais des danses du ventre .... (rire gras)
Marv': Des danses du ventre ? Moi ? Mon frère, toi t'es trop resté au soleil, ma parole.... C'est pas toi qui serais un peu ...
Derek: C'est bon, oublie...
Marv': Ok, mec, mais que tu me refasses jamais ça compris ?
Bon je vais te montrer où sont les munitions
Derek: Ca me plait comme programme
Marv': Je te rappelle tout de même que ce ne sont que des bananes.
Derek: Du moment qu'on peut tuer avec, ça me suffit
Marv': On croirait entendre ma mère
Derek: Ta mère parlait comme ça ?!
Marv': Et même bien pire...
Derek: Une bien grande dame assurément
Marv': Tu m'etonnes...

En discutant ils arrivent a la bananeraie privée de Marv', son "hangar à muinitions" comme il aime l'appeller.

La suite au prochain episode  ;)
Repost 0
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 09:41
Tranche147.GIF
Reprise d'une dedicace faite à Lutin
Dessin fait lors d'un certain festival dont le nom commence par "fesse" et fini par "ton blog"

Non vous en revez pas, ce strip comprend un bout de decor
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 17:12
lumiereb1.GIFlumiereb2.GIFlumiereb3.GIF
Pour changer un peu...
Repost 0
Published by Depaz - dans Autres
commenter cet article
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 15:56
Episode 3 : " Le sport c'est la santé " (Depaz)

14h, salle de sport privative au sous-sol de la demeure d'Anthony

Anthony : Allez Rosita, si tu n'y mets pas plus de cœur on a pas fini avant demain.
Je sais que ce n'est pas facile, mais le sport de haut niveau réclame ce genre d'efforts. Tu t'es battu pour en arriver là.
Rappelle toi, à tes débuts personne ne croyait en toi " le catch c'est pas pour les filles ", " n'abandonne pas le manequinat pour la lutte en collants fluos "…
Tu as même dû quitter le Mexique pour pouvoir pleinement t'exprimer au sein de la ligue WFP.
On reprend…
Plus que 37 tractions et tu pourras finir par les flexions pour ta fameuse prise dite du " marteau pilon "
Rosita : Arghhh…

Fin de la séance

Rosita (alias l'"équarrisseuse", une fois dans son costume de lumière) : Pfiou, une bonne douche va me faire le plus grand bien.
Tu sais, sur le coup je t'en veux toujours pendant l'entraînement car tu es dur avec moi, mais tu as raison, il faut que je me donne à 200 % pour être au top lors de la reprise de la saison. Ils sont peu nombreux à avoir cru en moi, mais tu es là depuis mes débuts, depuis que tu m'as vu dans cette petite salle de muscu à Uruapan
Anthony : Comme quoi faire des études de LEA peut mener à tout (rires)
Rosita (tendre baiser à Anthony et regard coquin plein de promesses) : Et si cette douche tant méritée on la prenait à deux ? Tu as besoin de détendre aussi (rires complices)
Anthony : Prends un peu d'avance, je te rejoins bientôt…

Anthony, enfin seul, peut se laisser aller à penser (si!)

Anthony : Ah... Ce voyage au Mexique… J'ai rien foutu de l'année en LEA mais quel voyage ! J'ai bien fait de me perdre à la sortie de ce musée miteux sur l'art culinaire précolombien pour tomber sur ce hangar sordide. Qui aurait cru que j'y trouverais la lumière de mes jours. Ils sont un peu primaires mais, convenablement lavées et épilées, leurs femmes sont magnifiques…
Ce qui m'a plu chez elle ? Je ne saurais dire. Ses fesses ou ses seins, j'hésite... A moins que ce ne soit ses deltoïdes puissants et bronzés.
J'ai mal commencé mon approche (rire) mais j'ai bien rattrapé le coup et elle a su me faire oublier Chloé dès que ses puissantes cuisses ont entouré ma taille et qu'elle a écorché mon nom de sa douce voix.

Sa passion pour le catch et la lutte dans la boue m'ont laissé froid au début, mais son potentiel était impressionnant, j'étais le seul à croire en elle à l'époque et, une fois rentré en France, j'ai écumé les fédérations et les fêtes de village pour savoir si elle avait un avenir en France.
Grand bien m'a pris, ces recherches ont éloigné cette garce de Chloé de mes pensées et m'ont fait découvrir le catch féminin underground.
Sa passion dévorante l'a éloigné de sa famille alors elle m'a rejoint ici, soignant ainsi les blessures de mon cœur liées à la distance nous séparant.
Ici, elle a su trouver sa place dans le milieu 'select' du combat féminin et s'épanouir. Elle est désormais resplendissante et fait de moi le plus heureux des Anthony du monde (et des autres aussi) (rire).

Elle se donne à fond aux entraînements et le cocktail maison que je lui concocte a des effets hallucinants sur ses performances sportives... Et autres…
Ma petite bombe sera fin prête pour le grand rassemblement de cet automne. Dieu bénisse les centres équestres et leurs soigneurs distraits.
Chloé, tiens toi bien, Rosita est bientôt prête et, à ce moment là, rien ne pourra se dresser sur notre route !

Rosita : Je suis en train de refroidir…
Anthony : J'arrive !

[a suivre...]

Petit moment culturel
LEA= Langues Etrangères Appliquées : la faculté de langues (Fac d'Espagnol pour Anthony ).
Repost 0
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 21:35
Tranche146.GIF
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 20:29
Retour  à la BD avec une petite excursion chez  LOG².


Instant culturel:
Crasher completement une base, en plus de procurrer un plaisir purement sadique ,peut avoir son utilité et peut même etre un but en soi car on ne peut resoudre un probleme apparu chez le client qu'une fois qu'on a reussi a le reproduire. D'ou parfois ces moments de joie difficilement comprehensibles par le profane apres avoir (virtuellement) totalement detruit l'installation du client.
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 13:45
Les studios 'AB production' ont porté haut les couleurs de ce genre si particulier qu'est le sitcom avec des productions pleines de collegiens bientot trentenaires, des soirées étudiantes arrosées de grandes rasades de jus d'orange (soda pour les rebelles), remplies de confidences entre copines et de répétitions d'un groupe lamentable (mais bientot sous contrat) dans le garage de la maison familiale du chanteur.

Ces codes, à la base de toutes ses séries affligeantes qui ont bercé nos après-midi, nous les avons pleinement intégré à force de visionnage intensif et ils reviennnent pour briller de 1000 feux dans "A l'Ecole de la Vie"
une production faite à la main avec amour,dévotion et patience par une équipe de scénaristes triée sur le volet.

Equipe que nous envient déjà les chaines du cable à la recherche de scénarios pointus et raffinés abordant des thèmes aussi complexes et riches que l'amour, les problèmes de couple ou d'orientation sexuelle ou encore les subtilités du catch mexicain


Titre: A l'Ecole de la Vie
Genre
: Parodie de sitcom
Scenaristes: Depaz, Jyuza, King Surimi 1er


Les titres d'épisode comprenant une (*) indiquent qu'ils comprenaient une difficulté supplémentaire pour le scénariste, en l'obligeant à introduire dans son histoire des expressions idiotes, choisies avec soin.

Avertissement : Certains épisodes peuvent contenir un langage un peu cru.

Bonne lecture ,




Episode 01: "Une bien belle amitié" (Depaz)

11h24, dans le patio du studio de 300 m² de Stéphane, étudiant en DEUG de psycho.

Stéphane : Tu reprendras bien un peu d'orangeade?
Chloé : Soyons fous ! Sers moi un grand verre, avec une paille et de la glace pilée !!
Stéphane : (revient après être passé derrière son bar)Madame est servie.
Chloé : Hummm…. C'est divin ! Quel est donc ton secret?
Stéphane : Tout est dans le coup de poignet quand tu ouvres la brique de jus d'orange.
Chloé : (éperdue d'admiration) Quel homme...
Stéphane : Ah ! Au fait, tu es invitée pour la soirée que donne Flo' pour fêter l'ouverture de son restaurant ?
Chloé : Tu sais que depuis cette histoire avec Christophe elle ne me porte plus vraiment dans son cœur...
Stéphane: (conscient d'avoir fait une boulette) Oh mon dieu, je suis désolé !!!
Chloé: Tu ne pouvais pas t'en souvenir, c'est si vieux tout ça...
Stéphane: Pour me faire pardonner je vais te refaire un grand verre d'orangeade!
Chloé : (d'une voix prise par l'émotion) Tu es gentil.
Stéphane : (depuis le dessous du bar) Quel étourdi je fais, je n'ai plus de bouteilles au frais...
Stéphane : (enjoué) Tu es partante pour un soda ?
Chloé : (rire de quiche) Toujours partante !!!
Stéphane : Tu as le choix, citron ou extraits végétaux ?
Chloé : Citron bien sûr, les fruits c'est plein de vitamines !
Stéphane : Alors c'est parti pour deux énormes verres de soda au citron !!!!!!

----------------------------------------------------------------------


Episode 2 : "Un manque de chance" (Surimi)

Stéphane s'affaire au frigo pendant que Chloé se refait, discrètement, une beauté.

Chloé (pour elle même) : Stéphane est si beau, et gentil, et prévenant... Et surtout il est riche. Se pourrait-il qu'il posséde les bras dans lequels je rêve de me lover chaque nuit depuis qu'Anthony m'a quitté pour cette catcheuse mexicaine ?
(à Stéphane) : Tu trouves ?
Stéphane : Saloperies de cotelettes de porc... Je... J'étais pourtant persuadé d'avoir rangé les sodas au frigo. Hum, qu'à cela ne tienne, que dirais-tu d'aller faire un petit squash, histoire de se rafraichir un peu ? Et apres, nous pourrions aller diner, toi et moi.
Chloé : Ho Stéphane ! Ca serait super, malheureusement, je ne peux accepter, je suis actuellement indisposée...
Stéphane (littéralement démoli) : Heu ... Oh, quel dommage, je... suis pris, ce soir... Je dois ...Euh... Aider à... déménager des gens. Mais, si tu veux, on peut remmettre le diner à plus tard. D'ici 24 à 35 jours, peut être ?
Chloé (déçue) : Oh ! Euh, oui, pourquoi pas.
Stéphane : Ah, avant de partir...
Chloé (une lueur d'espoir dans le regard) : Oui ?
Stéphane : Tu n'aurais pas le numéro de téléphone de Sylvie, par hasard ?

Plus tard.
Stéphane est seul dans le salon, à coté de lui, un téléphone qu'il vient de raccrocher pour la 3ème fois.

Stéphane (monologue) :
Et allez, encore une de prise ! Mais mince, suis-je maudit ? Le sort se rit de moi ! Qu'est-ce qui ne va pas avec moi ?
(levant les yeux au ciel) Je suis jeune, beau, riche, et puissant. Mon parrain est à la tête de la plus grande usine de rillons de tout le pays ! Pourquoi ne puis-je donc pas tirer un coup ce soir ?

[soudain, on frappe à la porte] Stéphane se déplace et ouvre. C'est son ami de toujours : Francis.

Stéphane : Francis ? Mais que fais tu là à cette heure ? Tu n'es pas avec Eva ? (une lueur maligne passe dans ses yeux bovins) Elle t'a quittée ?
Francis : Non, Steph' ... C'est... Je... C'est horrible (ses yeux commencent à s'emplir de larmes)
Stéphane : Mais qui y'a t-il, enfin ? Dis moi !
Francis : Je... Je crois que je suis gay !

[ A suivre...]
Repost 0
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 08:40
[Dyonis]

Derek arrive dans la jungle, il fait quelques pas, se baisse pour prendre une noix de coco tombée d'un bananier quand, au même moment, une balle de revolver communiste le frôle de justesse.
La noix de coco lui a sauvé la vie.
Il la serre contre son cœur, et fait un roulé-boulé vers un buisson pour se mettre à l'abri.
De là il sort ses super jumelles à captation thermique et repère son agresseur, juché au sommet d'un roseau, sur un pied, c'est un chinois du "cirque du soleil" et il le cherche des yeux.
Plus prompt que lui, Derek lui envoie son couteau dans la gorge (ce qui est un exploit vu qu'il se trouve à 200 mètres de son vis-à-vis). Il se relève, vérifie qu'il n'y a personne dans le coin et poursuit sa route … en disant
" Un putain communiste de merde en moins ahaaa ".

Mais quelle n'est pas sa surprise d'entendre une voix lui répondre :
" Vous avoir bien raison Missié "
Et il découvre Dieumerci, caché derrière un arbre…


-------------------------------------------
[Depaz]

Derek:
"Méfions nous, il s'agit peut être d'une ruse...
- " Dis moi, gentil sauvage indigène fort bien bronzé, aurais tu vu passer des militaires aux yeux bridés (pour être sur d'être compris, Derek mime avec conviction un petit chinois portant une mitraillette, ce qui fait bien rire son interlocuteur).
- Toi comprendre ? Est-ce que toi y'en avoir vu militaires jaunes avec machines " pan-pan " passer par ici dans foret à toi "

L'indigène: E
coute mon frère, je sais pas d'où tu sors mais c'est pas parce que je suis pas blanc et que je suis au pied d'un arbre que je suis un singe. Moi, mon gars, je sors de south central, à L.A!!
Ouais, L.A, Los Angeles, la cité des anges, Disneyland, Seaworld, Hollywood, tout ça c'est chez moi mon frère !
Tu connais 2pac ?
Wah le bouffon il connaît pas le grand 2pac !
C'était un pote à moi avant qu'il se fasse descendre, t'entends, je viens des US mon gars. Alors, t'es gentil ton langage des signes tu le gardes pour ta prochaine visite au zoo.
Au fait, mon nom à moi c'est Dieumerci mais tout le monde m'appelle Marv', tu comprends, c'est pas facile de grandir dans un ghetto avec un blase comme le mien alors j'ai changé de nom. Et puis Marv c'est la class'

Derek:
Marv' c'est pas l'abréviation de Marvin, comme dans Marvin Gaye ?
Marv':
Si c'est ça, mec tu captes vachement vite !
Derek:
J'espère que t'es pas PD...
Marv':
PD ?
- Ahhh ok " Marvin Gaye - Marvin Gay - gay - PD", fin, tres fin !
Derek:
Allez, fais pas ta pédale et dis moi ce que tu sais sur ces putains de cocos.

-------------------------------------------
[Dyonis]


Marv':
Je vais te le dire, mec. Mais d'abord dis-moi ton nom.
Derek:
Mon nom ? Mon nom c'est Derek, je viens du Texas, p'tit.
Marv':
Ok man, je vais te dire ce que je sais sur les bridés.
Derek:
Mes oreilles sont grandes ouvertes, frère noir.
Marv':
Tant que c'est pas ton trou du cul...
Je les ai repérés de l'autre côté de la rivière. Ils ont un camp construit dans les arbres et des drapeaux rouges.
Derek:
Je m'en doutais, des communistes… (tin tin tiiinnn...)
Marv':
Des commu…quoi ?
Derek:
C'est des enculés qui pensent pas comme nous.
Marv':
Ok man, je te fais confiance. Ils ont des prisonniers américains. Et même une petite pouliche bien roulée dans laquelle je fourrais bien ma grosse racine.
Derek:
Touche pas à la femme blanche, mon pote. Elle est pour moi. Une fois ces sales jaunes éliminés, je la "consolerais" à la mémoire de mon frère.
Marv':
Ahaaa, faudra me laisser les restes. Qu'est-ce qui est arrivé à ton frère ?
Derek:
Il s'est fait descendre pas des niaks alors qu'il était en mission pour la CIA …

----------------------------
[Depaz]


8 mois plus tot : quartier général de la CIA.

Le Boss :
Dites moi Franck, ça donne quoi sur le front Est avec les pileurs de riz ?
Franck :
C'est plutôt calme Boss, calme oui…, trop calme même, je suis sûr qu'ils nous préparent quelque chose ces enfoirés !
Le Boss :
Allons ne nous emportons pas ! Surtout que du coté de l'Afrique on a aussi pas mal de boulot!
Franck :
L'Afrique je connais pas bien comme pays, de là-bas j'ai juste retenu qu'il fait chaud et que les femmes se balladent souvent les seins à l'air
Le Boss :
Ah ha ha sacré Franckie, toujours le mot pour rire
Franck :
Vous savez, faut garder la forme car " femme qui rit, femme au lit " mwahahahaha
Le Boss :
T'as bien raison.
Franck :
Si vous n'y voyez pas d'inconvénient j'aimerais être envoyé là bas avec quelques gars histoire de voir sur le terrain, ce qu'un ramassis de cols blancs ne peuvent pas voir depuis leur bureau, trop contents qu'ils sont d'avoir le cul vissé sur leur chaise !
Mettez moi sur le coup avec l'indien, le français et le rital, on va faire du bon boulot , je vous le dit.

Le Boss :
Je n'en doute pas Franck, mais ils sont déjà affectés à d'autres missions en Europe et au Moyen-Orient.
Si vous devez y aller vous irez seul, et quand le Pentagone le voudra. Sur place nous avons déjà assez de conseillers militaires et espions pour remplir une dizaine d'amphis, donc on va attendre un peu avant de vous envoyer là bas
.
Franck :
Envoyez moi là bas !
Le Boss :
En mission sous marin ?
Franck :
Pas question! Le sous marin y'a pas plus lent. On ne me la fait pas, j'ai vu " A la poursuite d'octobre rouge " et je sais comment ca se passe…
Dites le si vous n'avez pas confiance en moi

Le Boss :
Franck, pour les missions bourrines y'a pas à tortiller vous êtes le meilleur, mais là ça n'est pas d'actualité, on privilégie désormais la diplomatie.
Franck :
Mouais, façon déguisée de dire qu'on ne fait rien!
Si je suis rentré à la CIA , c'est pour botter des culs de par le monde au nom de l'oncle Sam et défendre nos saintes valeurs et nos institutions

Le Boss :
Quelle institution vous tiens le plus à cœur Franck ?
Franck :
Le superbowl bien sur !
Le Boss :
….
Le Boss :
Et si vous preniez un congé sans solde que vous occuperiez comme bon vous semble ?
En allant par exemple jeter un œil dans ce pays exotique du front Est... (clin d'œil appuyé)

Franck :
Pas con… Merci boss.
Le Boss :
Pour nous mettre dans l'ambiance si tu allais au chinois du coin nous prendre un truc à bouffer.
Franck :
C'est parti.

Franck descend les 137 étages et s'en va chercher un plat à emporter au fast-food asiatique qui fait l'angle de la 115e et de la 32e.

Franck :
Chang, fais nous ce que tu as de mieux, c'est pour le boss de la CIA
Chang :
Je m'appelle Mickael mais si Chang vous plait pourquoi pas… Je prévois pour combien ?
Franck :
Pour 12. On est 4 mais le chef et Jeff' bouffent comme des porcs
Chang :
Je vois. Je vous propose 36 nems avec un panaché de chaque parfum, du thé et autant de petits gateaux, plus le traditionnel porc au caramel
Franck :
Si c'est du chien on le saura alors pas d'entourloupe
Chang :
Cela fait un moment qu'il n'y a plus de chiens dans le quartier voyons…
Franck :
Oui mais il n'y a jamais eu de cochons gambadants dans le coin à ma connaissance.
Chang :
Certes.
Chang :
Ca va être un peu long à préparer alors je vous propose de prendre un bol de pâtes à emporter et d'aller le déguster dans le parc en attendant. C'est la maison qui offre.
Franck :
Voila une idée qu'elle est bonne… Merci Kim. Sont sympa les viets finalement…
Chang :
Je suis d'origine chinoise ! Pas vietnamienne ou coréenne…

Franck s'éloigne en essayant de se servir des baguettes, sans grand succès…

Apres plusieurs dizaines de minutes il savoure enfin sa première bouchée de pâtes (il a opté pour la fourchette en plastique ) lorsque….

Franck:
Arggll…

Retour au present

Derek :
On l'a retrouvé agonisant au milieu des pates répendues sur le sol. C'était un produit coréen. Depuis ce jour là je me suis juré de leur faire la peau et je tiendrais ma promesse !
Marv' :
Triste histoire…
Repost 0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 22:54
tranche144.GIF
Pour ceux qui auraint du mal a lire en case 4 il y a marqué  "fesses"
(c'est pas evident de dessiner  un main broyée par des fesses dans cet espace... ) 


A sa tete j'ai bien vite compris qu'elle croyait que je profitais de la promiscuité du a la foule pour bien prendre la mesure de la fermeté de son posterieur et de la generosité de ses courbes.
J'ai meme cru que j'allais  me faire tapper  par le gars qu' accompagnait la jeune  fille qui  m'a  concassé les phallanges.
Une bien belle loose.
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 18:40
Mais qu'est donc que cela ?

Sous ce titre étrange se cache un nouveau defi:
L'écriture a plusieurs le scénario d'un film de guerre dans le style des "rambo" et autres "operation delta force", l'humour en plus.
Ce projet devrait bientot etre rejoint par un sitcom construit sur le meme principe.


Mais , trève de bavardages et place a la présentation  du film.


Titre:  Du sang sur tes Nems
Scenario: Dionys / Depaz
Idée originale: Dyonis



------------------------------------------------------------------

Avertissement préalable:


Les propos tenus par les différents protagonistes ne refletent en rien les opinions des auteurs de cette fiction. Ils sont la simple conséquence de la volonté de grossir le trait au maximum concernant les clichés  que l'on retrouve danns ce cinemma particulier qu'est celui des films de guerre patriotiques américains.
(eh oui, j'ai fait du droit )

---------------------------------------------------------------





Resumé de la jaquette du DVD

"Lorsqu’il apprend l’assassinat de son frère par de mystérieux asiatiques à la solde des forces communistes, Derek, agent surentraîné de la CIA expert en éradication massive à l’arme lourde, se promet de mettre à feu et à sang toute l’Asie pour retrouver ces enfoirés et leur faire la peau.

Aidé de Marv’, il n’a plus qu’un objectif : tous les dessouder à la sulfateuse dans une guerre totale et peu importe le nombre d’ennemis car quand on Nem on ne compte pas.

Une chevauchée épique, sanglante et barbare à travers la jungle hantée de jaunes hargneux et de cocos sanguinaires pour une vendetta sans limites, motivée par la haine et l'honneur, mais également pour la sauvegarde d'une certaine vision du monde: la sienne.

Pour tous les niaks l'apocalypse a désormais un nom : Derek..."

********************************************************************
Bandes annonces préalables :
********************************************************************


Lethal Blood Fight 5

Yyyyyyyyyyyyyyyyyyaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
T'as tué mon frère je réclame vengeance
Tu vas mourir sale chien
Ohiiiihooooohihoooooooooo ... euh non c'est pas ca ...
Banzzzzaaaaaaaaaïïïï !!!!

--------------------------------------
Les ninjas de l'enfer

Ce traître n'a eu que ce qu'il méritait. Les rats à la solde d'"aigle boiteux" périront  tous de ma main!en garde !
Tu vas goûter de ma technique du lémurien...

Yaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!



*********************************************************************
Menu principal : Lancer le film.
*********************************************************************




[Dyonis]

Crépuscule, le ciel est orange, Derek est seul, au milieu d'une vallée. Au loin, on aperçoit une forêt, une jungle. Il a de gros muscles et un couteau, il n'aime pas les armes à feu.

Soudain, un rictus se forme sur son visage, il a pas l'air content du tout, et il prononce cette phrase qui restera dans les annales : "Moi tuer méchants coréens. Eux avoir tué mon frère".

Il se retourne et s'avance vers la jungle.


(Musique de suspens ...)




*****************************************

DU SANG SUR TES NEMS

*****************************************


[Depaz]

Derek est de ces gens simples que leurs muscles ont aidé à palier leur insuffisance cérébrale et à éclater à grands coups de lattes ceux qui avaient eu l'audace d'en douter...

Les coréens, "ces putains de sales oranges" ["car jaunes et coco", selon ses propres termes] comme il les appelle, avaient eu la mauvaise idée de s'en prendre à son jeune frère, un petit con comme on en fait peu, et il s'est promis qu'ils "allaient en chier".

Un bien beau modèle pour notre jeunesse donc, et qui s'en va défier, seul contre tous, ces "enculés de staliniens bouffeurs de riz" dans leur royaume: la jungle...



la suite au prochain épisode ;)
Repost 0

Une Recherche?