Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 09:27
undefined
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 09:15
undefined
Pour l'instant j'ai rien sur les fetes...
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 09:13
Rappel: les episodes precedents sont consultables via la categorie "a l'ecole de la vie"

----------------------------------------------------------


Episode 11
"Renaissance" (Jyuza)



Un peu plus tard chez Francis

José : T'es sûr que ça te gênes pas que je prenne tous tes films, parce qu'il y a du lourd, quand même : " Les oreilles et la queue ", " Par où t'es rentré, je t'ai pas vu sortir ", " Tu l'as dans l'cul, lulu ", " Certains l'aiment noir et chaud "…
Francis : Non mec, je t'assure, ça ne gêne pas du tout… Tu as devant toi un nouveau Francis!
José : Ah bon ??? J'avais pas vu…
Francis : Fini le Francis indécis… Je vais aller de l'avant, maintenant… Il ne faut pas que j'oublis que c'est moi qui vais reprendre la boîte de mon père…
José : Ben ouais, en tant qu'aîné…
Francis : Tu sais, j'ai longtemps douté de moi… Mais aujourd'hui je suis sûr de mon orientation sexuelle…
José : Le film australien " The Back door ", tu l'as pas ???
Francis : Tu sais, c'est en me rappelant la plupart de mes incessants monologues, que je me dis qu'effectivement, j'ai passé beaucoup de temps à tourner en rond et me poser ces questions qui, en fait, m'ont juste apporté un répit mental…
José : Et le film Tchèque : " J'donne ma langue au chat " ???
Francis : Je sais maintenant ce que je veux, avec qui je veux être et, surtout, avec qui je veux rester…
José : Whouaaa, et celui-là : " Au fond à droite ", j'peux le prendre ??
Francis : J'ai un ami de longue date qui j'espère viendra un jour me voir, c'est un gars avec qui on a fait les 400 coups… Ah ce cher Patrick, tous les deux on était vraiment le duo magique, mais après il est parti mystérieusement pour l'étranger et…
José : (lui coupant la parole) Mon Dieu…
Francis : Quoi, tu connais Patrick ????
José : Naaaaan, c'est pas ça. Tu as le film " Quelques gouttes suffisent " !!
Francis : J'essaie de joindre Anthony et Rosita, impossible! Ca sonne tout le temps occupé… Bizarre.
José : Rhoo làlà, tu me gâtes, là… Tiens : c'est quoi ce film ??? "Quatre mariages et un enterrement" !!! C'est à toi ça ???
Francis : C'est à Eva…
José : J'me disais aussi… Mais elle est où Eva, au fait ???
Francis : Ben depuis hier, j'ai pas de nouvelles, mais Stéphane devait aller la rassurer à mon sujet.
José : Ah ouais, Stéphane…Stéphane…
Francis : Quoi Stéphane ???
José : Le même Stéphane qui convoitait Eva avant toi ???
Francis : Ouais.
José : Le Stéphane qui a tatoué sur son dos : " Eva pour toujours " ???
Francis : Lui-même.
José : Le même Stéphane qui a les larmes aux yeux quand tu embrasses Eva devant lui ???
Francis : Oui, oui… Pourquoi tu me demandes tout ça ???
José : Nan, pour rien…
Francis : ??? J'vais passé chez Eva, j'ai pas envie qu'elle s'inquiète trop. Je te dépose ???
José : Nan, je te remercie, j'ai ma 125.
Francis : Ok… On se voit en fin de semaine.
José : Pas de problème. Et merci encore pour les films.
Francis : C'est moi, ça me fait plaisir. Salut…
(10 minutes plus tard)
Francis : Tiens, Eva ne répond pas au téléphone... Bizarre. J'vais appeler Stéphane.
Tiens, répondeur aussi… Bon, pas grave, j'vais passer direct chez Eva…

----------------------------------------------------------------------


Episodes 12 :
" Doutes" (Depaz)

De nouveau face à lui même apres le départ de José , Francis revient à ses reflexions, alors même qu'il vient d'assurer qu'elles n'avaient plus lieu d'être

Francis : La question est officiellment réglée, j'aime Eva et pourtant...
La visite de José m'a fait le plus grand bien mais m'a aussi mis face à cette dualité, ce mal qui me ronge... J'ai été attiré par cet étalon ténébreux au regard de braise... !
Alors que j'essaye de le convaincre que je suis résolument hétéro je m'imagine dans ses bras... et en tenue extravagante qui plus est !

Eva, c'est la douceur et la finesse féminine, de longs cheveux bruns sur une peau pale et douce, des formes généreuses mais sans excès, un visage doux et régulier illuminé par deux émeraudes... D'elle émanent douceur et calme, une sérenité communicative pour qui l'approche, ainsi qu'une joie de vivre et un dynamisme tout aussi contagieux. Le genre de personne dont la compagnie n'est jamais lassante, soit pour son esprit vif et imaginatif soit pour sa plastique.
Elle ne correspond pas exactement aux canons actuels de la mode, mais cela est bien égal pour qui a déjà pris la peine de s'interesser à elle.
La connaitre c'est avoir accès à un monde unique qui lui est propre, un univers où se cotoient pensées profondes et humour sophistiqué, paroles légères et imagination débordante, dans un contexte sain et reposant.

Pour moi Eva n'est pas jolie, elle est belle.
Quelle difference y'a t'il ?
Une belle femme n'a pas besoin d'artifices, on pourrait la regarder des jours entiers sans jamais s'en lasser,se laissant porter par chaque détail ou se perdant avec délectation dans la profondeur de ses yeux.
Eva est égale à elle même en toutes circonstances, resplendissante, et cela quel que soit l'heure du jour ou de la nuit, le contexte ou ce qu'elle porte. Même à 4h23 du matin, après une soirée plus que généreusement arrosée, Eva reste celle que je connais, pleine de grâce, ne se departissant jamais de son charme; là ou une fille "seulement" jolie laisserait voir ce qu'il y a de peu enviable derrière son apparence agréable.
Même affublée du pire jogging molletonné et les cheveux en désordre, une belle femme attire le regard, là ou la jolie fille (Sylvie par exemple) n'atirerait que de la compassion ou de petits rires moqueurs...
Aaaaahhh, Eva.... et elle m'a choisi moi !
Alors que, déjà à l'époque, courraient à mon propos ces rumeurs comme quoi j'étais "de l'autre coté de la barrière".
Oui, j'ai toutes les raisons d'aimer Eva mais ...tout de même... depuis cette scène de film avorté et la visite de José... Je me demande si finalement ce coté de la barrière tant décrié n'est pas bien moins "obscur" qu'on le prétend. Car tout de même...
José c'est un peu comme ce colosse noir dont j'ai fait la connaissance fortuite sur le plateau du film, mais sans la crainte que ce soit purement passager et sans sentiments.
A chaque récit de Sylvie le concernant (c'est à dire 3 à 4 fois par jour) je l'envie et je me vois posséder par cet homme fougueux, à sa place. Chaque étreinte ou mot doux qu'elle me fait partager innocemment produit en moi ces petites montés d'adrénaline que j'affectionne tant. Mes descriptions préférées sont celles des massages et des positions complexes qu'il apprend avec soin lors de ses cours de je ne sais plus quelle discipline orientale. Seule la position du lotus m'est familière et elle ne procurre que peu de satisfactions, et est impraticable à deux.
Sans le savoir, Sylvie est à la fois une de mes plus grande source de plaisir mais également mon bourreau, car sa seule présence est la preuve que José n'est pas mien. Lorsqu'il s'enduit le corps d'huiles essentielles, faisant resortir ses muscles saillants, ce n'est pas pour moi, lorsqu'il allume les encens autour de la table de massage et qu'il y diperse un léger matelas de pétales de rose, il ne m'est pas destiné... Toutes ses attention sont destinées à cette truie !
Oula je m'emporte...
José, ce sont des cheveux noirs mi-longs retenus en un rustique, mais élégant, catogan qu'il doit relacher parfois (hmmm, sous la douche... ! ) sur ses épaules musculeuses et naturellement bronzées; c'est une peau rendue légèrement rugueuse par les épreuves physiques et les travaux manuels sur les chantiers, mais qui doit pouvoir retrouver toute sa souplesse sous mes doigts experts. José, c'est un corps sculptural que laisse deviner ses habits moulants et valorisants; un visage dur et tendre à la fois, un look unique qui lui est propre, associant la rebellion qui bouillone et une certaine désinvolture, travaillée, par le choix de ce qu'il met. Ses traits anguleux sont autant de lignes brisées que j'aime à parcourir du regard (à défaut de les parcourir de façon plus "physique") volant d'arrête en arrête, m'arrêtant sur sa machoire carrée ou me perdant dans la savane que forment les poils courts et drus de sa barbe de 3 jours savament entretenue pour un style très.... "cowboy"...
Comme je t'envie Sylvie !!!!!!!!!!!
Oh non ! voila que ça me reprend...allez... J'aime Eva, j'aime Eva, je préfère les filles, j'aime Eva, j'aime Eva, les garçons c'est le mal!, j'aime Eva, j'aime Eva, j'aime Eva...
Je vais de ce pas lui prouver !

Francis saisit son manteau et s'en va pour rejoindre Eva
(Qui est en ce moment chez elle avec Stéphane si vous suivez bien)

[a suivre...]
Repost 0
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 07:47
undefined
Mais parfois l'appel de la friture sucrée est tout de meme le plus fort  :)
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 09:49

undefined
Adaptation assez libre d'un de mes personnages feminin de manga préféré.
Il ne devrait pas etre trop dur de deviner qui est cette jeune fille


La colorsation n'est pas mon fort donc j'en ferais surement plus tard une autre version quand je saurais utiliser photoshop (celle ci est faite sous painter classic 1 ) .


Et joyeux noel bien sur
Repost 0
Published by Depaz - dans PIN UP
commenter cet article
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 22:08

undefined

Le dieu deu Rugby fini toujours par sevir...

MWAHHAHAHAHAAHAHAAHA !

Dessin en reponse a un delire de WAI sur ma relation particuliere avec le rugby



Ce dessin ne joue pas en ma faveur concernant mon affirmation de non blocage sur les filles d'origine asiatique, mais bon elle est asiatique alors je m'adapte...
Repost 0
Published by Depaz - dans Autres
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 21:55
undefined
Apres enquete, DES parisiens supportent le PSG
Pas tous.

Avant de partir (et sur place) j'ai reçu plein de conseils pour vivre en region parisienne.

indications avant mon sejour
les parisiens sont stréssés, froids, continuellement pressés
il n'y fait jamais beau (ca c'est vrai)
il y a tout la bas !  (a condition d'avoir les moyens...)
Barbes et le 93 ca craint
les loyers sont dementiels (vrai)

indications reçues sur place

ici on serre la main aux filles (un parisien recent)
Si tu habite dans le 93 il te faut un chien et une porte blindée (le meme)
Barbes c'est la jungle (idem)
Il ne faut pas bonjour aux flics, c'est mal vu (un parisien qui n'a jamais depassé le periph. comme si c'etait courant dans le sud....)
il ne faut pas lancer un grand "bonjour" en rentrant dans le metro (idem)

Au final je suis presque deçu par la banalité  de la vie parisienne, c'est bien moins exotique et different que prévu.

Par contre sur le temps pourri la realité est conforme a ce qu'on m'avait decrit malheureusement...


hors sujet: c'est pas mieux comme format ?  ;)
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 23:22
undefined
Ca fait toujours plaisir d'avoir comme juge quelqu'un qui ne comprend que vaguement ce dont vous parlez et qui, en consequence, n'a aucune question piège sous la main ni de raison de vous interrompre (si ce n'est pour se faire expliquer un point un peu obscur ).

visiblement le redimensionnement n'est plus automatique donc je peux vous les proposer en legerement plus grand... (leur vraie taille les fait sortir de la zone de publication malheureusement )

reste a voir si c'est retroactif pour rendre les 175  precedentes plus lisibles

edit: on peut les reduire mais les agrandir les rend illisibles
j'ai donc redimensionné les 112 premieres tranches qui depassaient de la zone centrale

edit 2: Finalement j'ai changé la structure de mon blog pour un affichage optimal des images.
la mise en page est pas tres equilibrée mais au moins vous n'aurez plus à aller chez l'ophtalmo et je n'aurais plus a me debattre avec des problemes de dimmensionnement.

Une bonne chose de faite :)

Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 23:09
undefined
Et dire qu'il en a qui font un drame pour 2 kilos ou une aile rayée...
Repost 0
Published by Depaz - dans Tranche de vie
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 22:50

[Dyonis]

Derek et Marv’ s’enfoncent dans la jungle, Marv’ en tête qui de sa machette se fraie un chemin en évitant évidemment ses fameux pièges.

Marv’ : Fais quand même gaffe où tu mets les pieds, il y a de drôles de bestioles par ici.
Derek : Genre ? Des araignées ou des scorpions ? J’en fais mon petit déj’.
Tiens au fait on mange quoi au petit dèj' en Afrique ?
Marv’ : D’après mon père rien …
Derek : T’y es jamais allé ?
Marv’ : Non, mes parents avaient pas les tunes.
Derek : Aïe, putain, c’est quoi cette plante qui gratte ?
Marv’ : Une ortie …
Derek : Faudrait que t’envisages d’utiliser ça comme arme, avec des bananes, ça peut faire un mélange détonnant.
Marv’ : J’y penserai. Dis c’est quoi que t’as gravé sur le corps du nem ?
Derek : C’est une insulte en javanais. C’est difficilement traduisible. En gros ça veut dire que la mère de Kim est une grosse pute.
Marv’ : Ah ouais, cool mec. J’aime bien la polysémie que tu donnes à « Kim ».
Derek : Gné ?
Marv’ : Ouais, comme tous les coréens s’appellent Kim, c’est comme si ton message s’adressait à tous les coréens.
Derek : Euh … ah euh ouais, c’était le but en fait.
Marv’ : Je suppose … Et comment ça se fait que tu parles javanais ?
Derek : C’était lors d’une mission pour la CIA à l’île de Java, célèbre dans le monde entier pour son célèbre javanais, un gâteau délicieux. On avait été envoyés là-bas parce que c’était l’île de l’Indonésie où ce qu’il y avait le plus de monde et que les bougnoules qui dirigent là-bas, ils voulaient que les gens ils aillent vivre un peu dans les autre îles. Alors comme à l’époque on était potes avec les arabes, on est allé leur filer un petit coup de main pour les foutre dehors.
Marv’ : Charmant … Et c’est donc au contact de la population locale que tu as appris le javanais. Mais les gens que tu devais virer, ils t’insultaient ?
Derek : Oui, mais bon, c’est surtout dans les bars à putes que j’ai appris. Curieusement, le sultan voulait surtout virer les populations qu’il appelait bordeliques. Et comme tu dis, ben ces gens-là ils se laissaient pas faire facilement, surtout les femmes, et il a donc « fallu donner de sa personne » comme dirait Dimitri. C’est d’ailleurs là que je l’ai rencontré.
Marv’ : La CIA et le KGB travaillaient ensemble sur cette affaire ?
Derek : T’es fou !?! Jamais on ne bossera avec ces enculés. Nan ils étaient venus foutre la merde comme d’habitude. Ils voulaient aider ces gens que « le capitalisme totalitariste voulait réduire à l’état d’esclavage en les envoyant dans des goulags aux proportions gargantuesques ».
Marv’ : Cette phrase elle est aussi de Dimitri ?
Derek : Oui pourquoi ?
Marv’ : Je sais pas, je m’en doutais, comme un soudain changement de style. Et finalement ça s’est terminé comment ?
Derek : Ben on a flingué tout le monde et on est rentrés à la maison.
Marv’ : La routine quoi ?
Derek : Comme tu dis. D’ailleurs, je suis chaud là. On est encore loin ?
Marv’ : Plus très loin. On va arriver par le côté des cages à prisonniers, tu pourras te rincer l’œil.
Derek : Je propose qu’on commence par délivrer cette brave fille… pour la mettre en lieu sûr.
Marv’ : Oui comme ça elle ne risque pas de prendre une banane perdue.
Derek : Ca dépend quelle banane, parce que si c’est la mienne …
Marv’ : Der’, tais-toi steplaît.

----------------------------

[Depaz]


Derek : T'as rien contre les moustiques, j' me fais littéralement pomper par ces enfoirés.
Marv' : Tu m'excuseras mais c'est toi qui n'as pas voulu t'enduire de farine de banane fermentée. C'est radical contre ces bestioles.
Derek : Ca va, on va pas en parler toute la nuit de tes super conseils et trucs à base de banane
Marv' : en tout cas toi qui rêvait de te faire pomper…
Derek : On avait dit qu…
Marv' : Arrête, t'as pas arrêté d'en parler hier, " pomper " par ci " siphonner " j'ai eu droit tous les synonymes possibles, et sûrement à l'intégralité de ton vocabulaire par la même occasion.
Edifiant.
Derek : T'as vraiment rien contre vampires qui me sucent comme si j'étais le seul être vivant sur terre
Marv' : Sucer pour sucer..
Derek : Tu la ramène encore sur ce sujet et je te fais bouffer toute ta bananeraie
Marv': Ok t'enflammes pas gars, je disais ça pour déconner.
chut... on approche...Regarde Derek, ils sont un bon paquet et bien équipés, il va falloir abandonner ton idee de "je fonce-je dessoude au M16 par paquets de dix"
Eh t'écoute ce que je te dis p'tit blanc ? ?
Derek: Désolé mais pendant que toi tu matte des mecs armés, chacun ses fantasmes, je recherche la fameuse captive dont tu m'as parlé en des termes forts élogieux
Marv': Tu peux pas la rater c'est la seule qui est pas jaune et toute seche... avec le russe.
Derek: Dimitri...
Marv': Tiens jette un coup d'oeil a la droite du saule pleureur, deuxieme cage en partant de la droite
Derek ( le souffle coupé par ce qu'il voit ): Sacrée capacité respiratoire. Quels poumons !
Marv': Fan de plongée en apnée ? Plutôt en statique ou mobile ?
Derek: Einh ?
Marv': Désolé j'ai cru un instant que tu ne parlais pas de cul
Derek: Ca se voit que tu me connais pas encore très bien !
Marv': J'suis pas pressé...
Derek: Einstein a une idée de plan subtil vu que le mien n'est pas assez fin pour monsieur ?
Marv': Laisse moi réfléchir un peu tu veux...? Continue à mater "miss airbags".
Derek: Airbags ?
Marv': C'est le nom que j'ai donné à une de mes futures inventions. Un système de coussins qui se gonfleraient automatiquement en cas de choc pour protéger l'usager.
Derek: Mouais... Et y'a de la banane dedans je suppose.
Marv': Forcément. Le coussin serait gonflé par une cartouche de gaz de banane.
Derek: Suis-je bête... Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ?
Marv': Je te sens sarcastique sur ce coup là ...
Derek: ???
Marv': Laisse tomber
Derek: Essaye d'utiliser que des mots que je connais si tu veux qu'on continue à s'entendre.
Marv': Ruskov, niak, bite, nichon, pd ?
Derek: Tu vois quand tu veux!
Marv'(acablé) : Je vois.
Marv': Donc je disais, il va falloir revenir plus tard avec un plan mieux construit que le tien si on veut sauver miss nichons et mettre une branlée aux jaunes et à l'autre têteur de vodka.
Derek: Ce qui serait cool c'est de prendre des photos des lieux. T'aurais pas ça sur toi ?
Marv'(ironique): Désolé avec les bananes j'ai pas reussi à faire le flash et la définition est mauvaise.
Mais c'est pas toi le gars de la CIA? C'est à toi d'avoir tout le materiel sophistiqué et les gadgets d'espionnage.
Derek: Je suis venu ici en congé, ma présence n'est pas officielle. Alors j'ai juste le minimum.
Marv': c'est a dire?
Derek: Ma bite et mon couteau
Marv': C'est tout
Derek: Plus quelques truc fauchés sur le corps de mes vicitimes
Marv': C'est pas gagné
Derek: Un vrai américain ne doit jamais douter de la victoire, Marv' !
Marv': En parlant de victoire... Allons jeter un oel un peu plus près de la partie reservée aux prisonniers (air gourmand) . Et au passage essayons de débusquer quelques infos utiles pour notre opération à venir.
Tiens regarde, ton russe est la bas...

 

[a suivre...]

Repost 0

Une Recherche?