Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 22:10
Episode 28: "Mise au point" (Depaz)**

José : Ca va Sylvie arrête de mentir, me raconte pas de la barbe à papa* s'il te plait !
Sylvie : Mais…
José : Tu ne peux pas te retenir de parler ! Ca ne peut venir que de toi !
Sylvie : Mais quoi donc…
José : Ne fais pas l'innocente, tu sais très bien de quoi je veux parler !
Sylvie : Non, pas du tout…
José : Tu ne peux donc jamais garder quelque chose pour toi ? Ton comportement me fait halluciner, t'entends... J'ha-llu-cine, ce genre de chose ne mène à rien Sylvie, si ce n'est à souiller le couple* !
Sylvie : Si tu pouvais arrêter d'être évasif et préciser un peu ce dont tu parles ça serait bien pratique, j'y comprends rien…
José : Mademoiselle fait son innocente en plus, " je ne vois pas de quoi tu parles ", t'oses me sortir CA !
Tu devrais avoir honte !
Sylvie : Je ne peux pas te dire que je sais de quoi tu parles si ce n'est pas le cas !
José : Et tu persiste, tu continues à nier en plus…
Sylvie : Tant que je n'aurais pas la moindre idée de ce dont tu m'accuses
José : Majorque, il y a 2 ans ça te dit quelque chose ?
Sylvie : Oui, bien sur, comment oublier, c'est là où tu as…
José : Justement ! Comment se fait il que Chloé soit au courant ?! Einh ? Tu peux m'expliquer ?!
Sylvie : Sur ce coup là, c'est pas moi, je te jure, j'aurais jamais osé parler de " ça " même a ma meilleure amie, promis !
José : tu sais quoi… Je ne te crois pas, je ne te crois plus !
Sylvie : Mon p'tit noun..
José : Ne m'appelle pas comme ça ! Tu ne devrais même plus m'adresser la parole après ce que tu viens de me faire
Passe encore que tu vante mes qualités d'athlète, mon endurance et le fait que j'assure un max dans ce que j'entreprends, voire à la limite que tu révèles quelques uns de mes petits travers (mon amour pour la tapenade d'olives et les chips au vinaigre…) mais si il y avait bien une chose à ne pas faire c'était parler de CA
Sylvie : José… voyons…
José : Au retour de la soirée donnée par Flo' ,pendant que tu dormais à l'arrière de la voiture, j'ai discuté avec Christophe et c'est lui qui m'a rapporté la chose en me disant qu'il le tenait de la bouche de Chloé. Comment tu expliques ça ? Allez fais moi rire…
Sylvie : Seul quelqu'un qui te veux du mal peut dévoiler cet épisode douloureux de ton passé, et si il y a bien quelqu'un qui veut tout sauf te faire du tort, c'est bien moi
José : tu marques un point.
Bon, admettons que tu ai raison… dans ce cas là, si ça ne viens pas d'une de tes innombrables discussions débridées avec tes amies, ça ne goûte vraiment pas bon ! Quelqu'un s'amuse à dévoiler des choses que je ne croyais connues que de nous deux et je n'ai pas la moindre idée de qui a bien pu en avoir connaissance
Sylvie : Qui était avec nous en vacances cette année la ?
José : Ben justement je n'arrive pas a m'en souvenir, il y a flou sur ces vacances en dehors de CA qui ressort bien clairement… mais avant et après, aucune idée… je me rappelle tout juste que c'était à Majorque et avec toi et…. Et… comment il s'appelait le grand qui ressemblait a Francis Lalanne ?
Sylvie : Eric
José : ah oui c'est ça, Eric…
Sylvie : Sympa, très sympa même, mais un peu étrange
José : Peut être bien. Tu sais, en dehors de ce regrettable incident c'est le trou noir concernant ces vacances. C'est pitoyable mais je n'ai que 2 souvenirs : Francis Lalanne et "ce dont il faut pas parler". Pas très reluisant comme bilan. Heureusement qu'il y a les photos.
Sylvie : Tu t'en rappelle peut être pas mais c'était un super moment, toi et moi sur la plage (rêveuse)
José : Ca ne me dit rien du tout.
Sylvie : Peu importe, il faut trouver qui a dit ça…
José : désormais au moins quatre personnes sont au courant en dehors de nous deux.
Christophe, Chloé, l'infâme pourceau qui a révélé la chose et probablement ce eric. Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour tenir la personne qui a divulgué cet " incident " regrettable.
Ah!, il se souviendrait que l'on ne ridiculise pas José impunément! Y'a des calottes dans la bouche qui se perdent* !
Sylvie: Un peu de musique devrait te détendre
José: oui. Tu as quoi de bien comme nouveauté ? il me faut un truc calme
Sylvie: Tu hip-hop instrumental ça te va ?
José: Du hip-hop instrumental ? C'est quoi ça ? Du rap sans parole ?
Sylvie: Pas du tout. Je crois que le mieux, pour te faire une idée de ce que c'est vraiment, c'est d'écouter, on vient juste d'en recevoir au magasin. Moi j'aime bien en tout cas. Je pense que c'est ce qu'il te faut pour retrouver un peu de sérénité et réfléchir.

Sylvie met un des nombreux CD qu'elle a ramené et une douce musique rythmée rempli peu à peu la pièce.

Le lendemain, à l'autre bout de la ville, une jeune fille tente de mettre de l'ordre dans son esprit

Chloé: Stéphane n'a toujours pas refait surface, cela va faire bientot 76h qu'il n'a pas donné signe de vie.
Serait il vraiment parti en voyage comme il l'a laissé entendre ?

J'en doute. Il aurait au moins averti quelqu'un de sa destination ou de sa date de retour, ça cache quelque chose. Peut être cherche t'il à m'éviter ?
C'est ça ! Il doit passer du bon temps avec une autre et a inventé cette histoire pour que je ne le dérange pas pendant qu'il batifole avec je ne sais qui... (des larmes coulent le long de ses joues)
Que j'ai été stupide...
J'aurais du voir qu'il ne s'intéressaissait que très peu à moi, je me suis menti pendant tout ce temps... Ce n'est pas faute de lui avoir envoyé des signaux ! A part porter une enseigne lumineuse, je ne vois pas comment j'aurais pu faire plus voyant. Je suis allé jusqu'a l'inviter à choisir ma lingerie. Et il n'a rien vu.
Ou .. Il l'a bien vu mais il l'a ignoré, n'étant qu'une simple amie difficile à se décider et qu'il faut bien aider un peu.
Eva. Il doit être avec elle.
C'est vrai que je peux difficilement rivaliser avec elle. Mis a part un cerveau elle a tout pour elle, je dois faire pâle figure par rapport à cette fille. Elle peut tous les avoir et ce pauvre Francis doit avoir, vu les cornes qu'elle lui fourni surement, du mal à franchir les encadrements de portes. Stéphane a craqué c'est sûr !
Quelle idiote j'ai été...

Effondrée, Chloé se lève tant bien que mal du banc où elle se trouvait pour aller s'assoir au pied d'un arbre et tenter de se calmer en regardant les eaux calmes du lac.


** : challenge "Roi Heenok"
challenge consistant a placer des citations de ce rappeur quebecois au parler si "particulier "
les * sont là pour vou indiquerces faleux inserts

----------------------------------------------------------------------



Episode 29: "Génèse" (Depaz)

Francis ressort tout ragaillardi de sa séance de catch, discipline pour laquelle il aurait des prédispositions si on en croit Rosita, et cela malgré son gabarit poids plume.

Francis : Ca m'a fait un bien fou ce petit moment de sport, je suis courbaturé et j'ai les reins un peu douloureux, mais je suis ravi. J'ai enfin trouvé l'activité qui me permet de me vider la tête et de ne plus penser à rien pendant 2 heures. Un " blanc " salvateur après ma journée de boulot et mes angoisses et mes doutes sur qui je suis vraiment. Au gymnase je suis Francisco " el volcano" ! J'aime bien ce nom de guerre, ça me change de mon patronyme banal. Une fois revêtus mes habits de lumière je suis vraiment quelqu'un, je suis réellement unique.
Le Francis fade, à la limite de la transparence, laisse la place a cet être flamboyant qu'est Francisco. Fini le personnage terne et torturé, place a cet homme qu'on ne pourra ignorer tellement la couleur de son costume, mon nouveau corps le temps d'un instant, sera éclatante.
Pour l'instant le costume n'est pas encore fait mais bon, j'ai donné mes goûts et préférences à Rosita et vu ce quelle a fait pour celui de Yume, le résultat va poutrer grave !
"Poutrer"? Tiens... comment ce mot m'est il venu à l'esprit...?
Les transformations iraient jusqu'à modifier mon vocabulaire et mon registre de langage ? Il faudra que je demande à Anthony... à moins que je ne retrouve une seconde jeunesse plus "débridée"
Mwahahahaha, décidément j'adore ce sport!
je ne pense même plus Eva.... mon eva....EVAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!
Mais qu'ai je donc fait pour mériter de tels tourments ? Pourquoi moi !?
Tout avait pourtant si bien commencé...

# Flashback #

Francis: Tu en pense quoi de ce petit haut fushia ?
Eva: Oh tu sais moi ces couleurs vives.. et puis ca n'irait pas avec ce que j'ai
Francis: Mais je parlais pas pour toi... tu crois que ca m'irait bien ?
Eva: Pour toi ? Mais voyons, nous sommes dans un magasin "divine"...
Francis: Euh oui..qu'est ce que j'ai dit? Oh que je suis distrait, je voulais dire "tu crois que ça LUI irait bien" ? .
Eva: A qui ?
Francis: A Sylvie bien sûr, c'est bientôt son anniversaire !
Eva: C'est dans 4 mois !
Francis: il faut toujours s'y prendre à l'avance sinon après, avec les soldes, c'est la ruée et il reste plus rien.
Eva: Certes mais la tu t'y prends quand même un peu tôt ...
Francis: On est jamais trop prévoyant, imagine qu'après il n'y ai plus ma ta... sa taille, on fait comment ?!
Eva: Pour le fushia je suis plutôt reservée, que ça soit pour elle ou (petit rire) pour toi
Francis (intérieurement) : A noter, ne jamais faire les courses dans un magasin de vêtement avec une fille... Mais c'est bon, elle semble l'avoir bien pris, une marque d'originalité ou d'excentricité peut être.
Eva: Tu as l'air songeur Francis... quelque chose ne va pas ?
Francis: Non, bien au contraire, j'étais juste quelque peu perdu dans mes rêveries...
Eva: et tu revais de ?
Francis (cette fois ci au seconde degré) : de talons hauts et de petits escarpins, comme ceux qu'on a vu à "ondine"
Eva éclate de rire
Francis: il y a peu de chance qu'ils en ai en 42 de toute façon..
Eva: Tu es vraiment un garçon spécial, ça ne fait pas de doute...
Francis: C'est un compliment ?
Eva: Bien sûr !
Eva: Tu es si différent de tous ces garçons prétentieux qui espèrent s'attirer mes faveurs en jouant des muscles et en étant arrogant ou obséquieux à l'extrême. Ah si il pouvait y avoir plus de gens comme toi...
Francis: Ahhh oui , en effet si nous étions plus nombreux...
Eva: Tu as je ne sais quoi de plus que les autres.
Francis: De plus ?
Eva: Oui. Mais je ne saurais pas définir quoi, un peu comme si tu arivais à me comprendre comme seule ma meilleure amie pourrait le faire.
Francis: Une fille ?
Eva: Le prend surtout pas mal, c'est juste un resentit, pas une affirmation ou un jugement
Francis: Ne t'inquiete pas, je le prends pour ce que c'est, un compliment.
(intérieurement) étrange, ce n'est pas la première fois qu'on me fait cette remarque...
Eva: Bref, oublions ça, tu es quelqu'un que j'apprécie énormément et avec qui je me sens bien et en toute confiance, j'ai l'impression qu'on peut tout se dire, ça ne m'avait jamais fait ça avec un homme...
Dis moi, tu es toujours amoureux de Sylvie ?
Francis: Non, nous sommes juste restés bons amis et j'apprécie beaucoup son nouveau copain. Je pense qu'ils forment un beau couple et je suis content pour elle, mais ca ne va pas plus loin.
Sylvie c'est du passé, maintenant j'esaye de reconstruire ma vie sur les ruines qu'elle a laissé.
Eva: Des ruines? Ah tout de même...
Francis: Ca m'a fait très mal mais je l'accepte.
Eva: Et tu as trouvé une "remplaçante" ?
Francis: Non. Et je n'en cherche pas pour l'instant
Eva: Tu ne cherches pas, mais si elle... comment dire... venait à toi ?
Francis: Qui voudrait de moi ? Toi?
Eva: Par exemple...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Une Recherche?