Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 23:20
[Dyonis]

Petit Kim : Hey ! Mini Kim ! Comment va la salope blanche ?
Mini Kim : Elle se fait sucer…
PK : Hein ? Par qui ? Vous vous amusez sans les copains ?
MK : Par les sangsues, Vermicelle de riz !
PK : Par les ?
Ohohohohohho
(rire bien coréen)
Sacré Kim !
MK : Elle va bientôt devenir complètement rouge …
PK : Belle couleur, très tendance. Mais c’est pas le pied sur une belle blanche.
MK : Ouais, elle sera bientôt plus baisable…
PK : Ouais mais comme de toute façon, les mignonnes c’est toujours pour le chef…
Moi aussi je veux me servir de ma baguette, nom d’une nouille crue !
MK : T’inquiète, notre tour viendra.
PK : Ouais, après les morpions laissés par le chef et le Russkof…
MK : Tiens, à propos du chef, des nouvelles du front ?
PK : Ben on se prépare à l’attaque de l’Américain
MK : Il est très fort, il paraît. On le compare à Chuck Norris.
PK : J’y crois pas trop. Et puis il n’a aucune chance contre le chef. Jamais personne n’a battu le chef, pas même moi.
MK : Oui mais toi c’est normal, tu te bats comme un écureuil…
PK : Et toi comme un cerisier. Tu veux qu’on vérifie tout de suite qui est le plus fort ?
MK : Euh … je préfère m’économiser pour Derek. Je préfère la gloire aux sous-fifres…
PK : C’est ça, on verra combien de temps tu tiendras.
Parlons d’autre chose, tu m’énerves.
MK : Bon. Ben y a aussi le singe sans poils, faudra s’en méfier. On le dit imprévisible avec ses techniques bananières…
PK : Foutaises…
Ses bananes, on va les lui foutre dans le cul, ça lui apprendra.
MK : Euh, Ptit Kim, depuis le temps qu’il est dans la jungle, je crois que ça lui fera plus grand-chose. Un peu comme le chef avec ses suppos…
PK : Chut, il arrive, le chef. Il ne doit pas savoir que nous savons. Sinon il nous en passera un.
MK : Nom d’une sauce aigre-forte, tu as raison. Au garde-à-vous !
Le chef : Alors les gars, c’est calme dans le secteur ?
MK + PK : Oui chef, bien calme chef !
Le chef : Gardez l’œil ouvert. D’après Dim, Derek devrait attaquer par ici.
PK : Hein ? Mais pourquoi par ici, chef ? C’est con, chef. C’est super découvert ici, chef.
Le mec, il est de la CIA, il va sûrement se la jouer discret et passer par ici où on le verra à 2 kilomètres.
Le chef : Suffit ! On ne discute pas mes ordres !
Dim m’a dit que Derek ne pouvait pas résister à l’odeur d’une salope en détresse, il viendra obligatoirement par ici ! Et puis il paraît que la discrétion, c’est pas vraiment le fort de la CIA, encore moins de Derek.
PK + MK : A vos ordres, chef !
MK : C’est astucieux, chef !
Le chef : Merci Mini Kim, je sais. Je vais vous envoyer des renforts.
PK + MK : Chef, à vos ordres, chef !
PK : C’est vous le meilleur, chef.
MK : Ouais chef, les forces rouges vaincront la menace capitaliste, chef.
Le chef : J’y compte bien, les gars, j’y compte bien.
En attendant, sortez-moi cette pute de la flotte. Si elle ne ressemble plus à rien, Derek ne mordra pas à l’hameçon.
PK + MK : Oui, chef, vos intelligentissimes idées seront accomplies, chef !

Nous voyons ici le chef saluer ses deux soldats, se retourner et se gratter le cul. Les deux Kims ne se font pas prier pour ricaner de ses problèmes intestinaux en montrant le derrière de leur patron du doigt. Le chef ne remarque rien et s’avance vers Dim…

[Intermède publicitaire : Cette scène vous a été offerte par les suppositoires Castor, les seuls suppositoires à insertion facile et qui ne ressortent pas au premier au mouvement. Son secret ? Un applicateur révolutionnaire qui épouse harmonieusement les contours de l’anus. Existe en taille jaune et noire.]

Le chef [s’éloignant en compagnie de Dim] : Dim, dites-moi, où en est-on avec ces ogives nucléaires … ?

----------------------------
[Depaz]

Dimitri entraine le chef au loin dans les roseaux

Dimitri: A ce propos faut que je vous parle. Nos camarades du nord ont visiblement mal lu le bon de commande, regardez moi ce bordel
Le chef: Où est le soucis ?
Dimitri :
[ en russe] c'est bien ce que je pensais, c'est commun a tous les habitants de cette region du monde. Exporter la revolution c'est bien mais faudrait voir a bien choisir ses alliés.
Le chef: einh ?
Dimitri: Sonnez le rassemblement de vos troupes. Notre priorité c'est Derek. Je veux la peau de cet enfoiré comme descente de lit!
Le chef: et pour l'homme peint ?
Dimitri: il me le faut aussi mais vivant, j'aimerais verifier certaines légendes qui circulent sur ces gens là.
Le chef:
Bien!
il s'en va en courant en direction des barraquements de ses troupes

Le chef: Kim, Kim et Kim, allez me chercher Kim et tous les autres, l'heure est proche !

Dimitri:
[seul dans le hangar] Non mais regardez moi ce bordel...
ils ont fauché le missile et sa rampe de lancement mais aussi tout ce qu'il y avait dans le convoi et on dechargé ça en vrac comme des veaux.
On va mettre un temps fou à tout ranger pour dégager l'ogive. Putain de bridés...

On verra ça plus tard, maintenant il faut que je m'occupe de l'autre américain, j'ai hate de découvrir ce que cachent les legendes sur les hommes de couleur, ça promet une séance de torture pleine d'enseignements. Autant joindre l'utile à l'agréable...(sourire cruel)

Etape un: sortir l'appat.
J'espère que son sejour prolongé dans l'eau ne lui aura pas trop fletri la peau car Derek ne se déplacera pas pour un boudin. Quoique je prends peu de risque vu comme elle est équipée.
Ca me fait mal au coeur de devoir laisser une fille comme ça croupir dans des marais mais bon il faut qu'elle apprenne à obeir. Une fois docile elle sera mienne et, qu'en j'en serais lassé, elle partira alimenter le reseau de mon frère. Il m'a parlé d'une petite ville dans le sud de la France où elle a déja sa place de reservée. Elle a un nom amusant "demin" si je me rappelles bien ou quelque chose comme ça. Y'a pas de petits profits.
Avec leur saleté de respect rigide du dogme il n'y a pas une femme a moins de 6 heures de route d'ici. Dommage car les autochtones sont super jolies...Un peu petites mais bon.
Et moi pendant ce temps là je suis obligé de rester avec ces bouseux car ils ne sont pas foutus de faire une guerre correctement... Heuresement q'ils ne sont pas tous comme ça les leaders de notre grande et sainte cause et qu'en face ils sont presqu'aussi cons que cette bande de villageois. Qu'est ce que j'ai fait pour aterrir ici.
"Tu vas voir du pays et avoir l'honneur d'apporter la bonne parole et la revolution de part le monde" qu'ils disaient... Ah ça, du monde l'en ai vu... Mais mis a part les bordels locaux rien de bien palpitant et méritant le déplacement.
Mais là c'est différent. Derek est ici alors je me dois d'y être, on a quelques petites choses a regler.
Non, je n'ai pas oublié Djakarta et a mon avis tu dois avoir en travers de la gorge l'assaut de Marast



Marv'
: Eh mec, reste a couvert merde !
On est en plein dans leur camp et toi tu te ballade debout, torse nu le couteau au clair avec un gros bandeau rouge bien voyant, tu veux nous faire buter ou quoi ?
Derek: J'ai appris comme ça !
Marv': et bien ici les regles sont différentes. Je connais le terrain et je suis le seul a pouvoir te ramener à la base donc si tu veux pas que je te laisse en plant ici tu fais comme j'ai dit et et tu ramene ton cul par là.
Derek: Vous faisiez moins les malin dans les champs de coton...
Marv': Quoi ? Qu'est ce que tu viens de dire ?
Derek: T'as tres bien entendu.
Marv': Tu me déçois mec, enormément.
Derek: Ca va tu vas pas pleurer. je retire ce que j'ai dit ça te va ?
Marv': Non
Derek:Fais chier...
Marv': rends toi utile, tais toi on y est presque. Prépare les bananes, va y'avoir de l'action.


[a suivre]


ps: demin = hyeres , ville du sud de la france, proche de Toulon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Une Recherche?