Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 09:13
Rappel: les episodes precedents sont consultables via la categorie "a l'ecole de la vie"

----------------------------------------------------------


Episode 11
"Renaissance" (Jyuza)



Un peu plus tard chez Francis

José : T'es sûr que ça te gênes pas que je prenne tous tes films, parce qu'il y a du lourd, quand même : " Les oreilles et la queue ", " Par où t'es rentré, je t'ai pas vu sortir ", " Tu l'as dans l'cul, lulu ", " Certains l'aiment noir et chaud "…
Francis : Non mec, je t'assure, ça ne gêne pas du tout… Tu as devant toi un nouveau Francis!
José : Ah bon ??? J'avais pas vu…
Francis : Fini le Francis indécis… Je vais aller de l'avant, maintenant… Il ne faut pas que j'oublis que c'est moi qui vais reprendre la boîte de mon père…
José : Ben ouais, en tant qu'aîné…
Francis : Tu sais, j'ai longtemps douté de moi… Mais aujourd'hui je suis sûr de mon orientation sexuelle…
José : Le film australien " The Back door ", tu l'as pas ???
Francis : Tu sais, c'est en me rappelant la plupart de mes incessants monologues, que je me dis qu'effectivement, j'ai passé beaucoup de temps à tourner en rond et me poser ces questions qui, en fait, m'ont juste apporté un répit mental…
José : Et le film Tchèque : " J'donne ma langue au chat " ???
Francis : Je sais maintenant ce que je veux, avec qui je veux être et, surtout, avec qui je veux rester…
José : Whouaaa, et celui-là : " Au fond à droite ", j'peux le prendre ??
Francis : J'ai un ami de longue date qui j'espère viendra un jour me voir, c'est un gars avec qui on a fait les 400 coups… Ah ce cher Patrick, tous les deux on était vraiment le duo magique, mais après il est parti mystérieusement pour l'étranger et…
José : (lui coupant la parole) Mon Dieu…
Francis : Quoi, tu connais Patrick ????
José : Naaaaan, c'est pas ça. Tu as le film " Quelques gouttes suffisent " !!
Francis : J'essaie de joindre Anthony et Rosita, impossible! Ca sonne tout le temps occupé… Bizarre.
José : Rhoo làlà, tu me gâtes, là… Tiens : c'est quoi ce film ??? "Quatre mariages et un enterrement" !!! C'est à toi ça ???
Francis : C'est à Eva…
José : J'me disais aussi… Mais elle est où Eva, au fait ???
Francis : Ben depuis hier, j'ai pas de nouvelles, mais Stéphane devait aller la rassurer à mon sujet.
José : Ah ouais, Stéphane…Stéphane…
Francis : Quoi Stéphane ???
José : Le même Stéphane qui convoitait Eva avant toi ???
Francis : Ouais.
José : Le Stéphane qui a tatoué sur son dos : " Eva pour toujours " ???
Francis : Lui-même.
José : Le même Stéphane qui a les larmes aux yeux quand tu embrasses Eva devant lui ???
Francis : Oui, oui… Pourquoi tu me demandes tout ça ???
José : Nan, pour rien…
Francis : ??? J'vais passé chez Eva, j'ai pas envie qu'elle s'inquiète trop. Je te dépose ???
José : Nan, je te remercie, j'ai ma 125.
Francis : Ok… On se voit en fin de semaine.
José : Pas de problème. Et merci encore pour les films.
Francis : C'est moi, ça me fait plaisir. Salut…
(10 minutes plus tard)
Francis : Tiens, Eva ne répond pas au téléphone... Bizarre. J'vais appeler Stéphane.
Tiens, répondeur aussi… Bon, pas grave, j'vais passer direct chez Eva…

----------------------------------------------------------------------


Episodes 12 :
" Doutes" (Depaz)

De nouveau face à lui même apres le départ de José , Francis revient à ses reflexions, alors même qu'il vient d'assurer qu'elles n'avaient plus lieu d'être

Francis : La question est officiellment réglée, j'aime Eva et pourtant...
La visite de José m'a fait le plus grand bien mais m'a aussi mis face à cette dualité, ce mal qui me ronge... J'ai été attiré par cet étalon ténébreux au regard de braise... !
Alors que j'essaye de le convaincre que je suis résolument hétéro je m'imagine dans ses bras... et en tenue extravagante qui plus est !

Eva, c'est la douceur et la finesse féminine, de longs cheveux bruns sur une peau pale et douce, des formes généreuses mais sans excès, un visage doux et régulier illuminé par deux émeraudes... D'elle émanent douceur et calme, une sérenité communicative pour qui l'approche, ainsi qu'une joie de vivre et un dynamisme tout aussi contagieux. Le genre de personne dont la compagnie n'est jamais lassante, soit pour son esprit vif et imaginatif soit pour sa plastique.
Elle ne correspond pas exactement aux canons actuels de la mode, mais cela est bien égal pour qui a déjà pris la peine de s'interesser à elle.
La connaitre c'est avoir accès à un monde unique qui lui est propre, un univers où se cotoient pensées profondes et humour sophistiqué, paroles légères et imagination débordante, dans un contexte sain et reposant.

Pour moi Eva n'est pas jolie, elle est belle.
Quelle difference y'a t'il ?
Une belle femme n'a pas besoin d'artifices, on pourrait la regarder des jours entiers sans jamais s'en lasser,se laissant porter par chaque détail ou se perdant avec délectation dans la profondeur de ses yeux.
Eva est égale à elle même en toutes circonstances, resplendissante, et cela quel que soit l'heure du jour ou de la nuit, le contexte ou ce qu'elle porte. Même à 4h23 du matin, après une soirée plus que généreusement arrosée, Eva reste celle que je connais, pleine de grâce, ne se departissant jamais de son charme; là ou une fille "seulement" jolie laisserait voir ce qu'il y a de peu enviable derrière son apparence agréable.
Même affublée du pire jogging molletonné et les cheveux en désordre, une belle femme attire le regard, là ou la jolie fille (Sylvie par exemple) n'atirerait que de la compassion ou de petits rires moqueurs...
Aaaaahhh, Eva.... et elle m'a choisi moi !
Alors que, déjà à l'époque, courraient à mon propos ces rumeurs comme quoi j'étais "de l'autre coté de la barrière".
Oui, j'ai toutes les raisons d'aimer Eva mais ...tout de même... depuis cette scène de film avorté et la visite de José... Je me demande si finalement ce coté de la barrière tant décrié n'est pas bien moins "obscur" qu'on le prétend. Car tout de même...
José c'est un peu comme ce colosse noir dont j'ai fait la connaissance fortuite sur le plateau du film, mais sans la crainte que ce soit purement passager et sans sentiments.
A chaque récit de Sylvie le concernant (c'est à dire 3 à 4 fois par jour) je l'envie et je me vois posséder par cet homme fougueux, à sa place. Chaque étreinte ou mot doux qu'elle me fait partager innocemment produit en moi ces petites montés d'adrénaline que j'affectionne tant. Mes descriptions préférées sont celles des massages et des positions complexes qu'il apprend avec soin lors de ses cours de je ne sais plus quelle discipline orientale. Seule la position du lotus m'est familière et elle ne procurre que peu de satisfactions, et est impraticable à deux.
Sans le savoir, Sylvie est à la fois une de mes plus grande source de plaisir mais également mon bourreau, car sa seule présence est la preuve que José n'est pas mien. Lorsqu'il s'enduit le corps d'huiles essentielles, faisant resortir ses muscles saillants, ce n'est pas pour moi, lorsqu'il allume les encens autour de la table de massage et qu'il y diperse un léger matelas de pétales de rose, il ne m'est pas destiné... Toutes ses attention sont destinées à cette truie !
Oula je m'emporte...
José, ce sont des cheveux noirs mi-longs retenus en un rustique, mais élégant, catogan qu'il doit relacher parfois (hmmm, sous la douche... ! ) sur ses épaules musculeuses et naturellement bronzées; c'est une peau rendue légèrement rugueuse par les épreuves physiques et les travaux manuels sur les chantiers, mais qui doit pouvoir retrouver toute sa souplesse sous mes doigts experts. José, c'est un corps sculptural que laisse deviner ses habits moulants et valorisants; un visage dur et tendre à la fois, un look unique qui lui est propre, associant la rebellion qui bouillone et une certaine désinvolture, travaillée, par le choix de ce qu'il met. Ses traits anguleux sont autant de lignes brisées que j'aime à parcourir du regard (à défaut de les parcourir de façon plus "physique") volant d'arrête en arrête, m'arrêtant sur sa machoire carrée ou me perdant dans la savane que forment les poils courts et drus de sa barbe de 3 jours savament entretenue pour un style très.... "cowboy"...
Comme je t'envie Sylvie !!!!!!!!!!!
Oh non ! voila que ça me reprend...allez... J'aime Eva, j'aime Eva, je préfère les filles, j'aime Eva, j'aime Eva, les garçons c'est le mal!, j'aime Eva, j'aime Eva, j'aime Eva...
Je vais de ce pas lui prouver !

Francis saisit son manteau et s'en va pour rejoindre Eva
(Qui est en ce moment chez elle avec Stéphane si vous suivez bien)

[a suivre...]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Monrae 30/12/2007 20:08

wééééé même pas surprise qu'il t'aie aidé avec son QI :p mais maintenant ça me fait tout drôle de savoir que c'est quelqu'un que je connais qui t'a aidé :pje ne doutais pas de ton existence mais pour moi tu es comme peyo ou larcenet. t'existe mais aucune  chance de te croiser en vrai ou de te parler via le net. à part les comms.c'est pour ça que ça m'a fait tout drôle de voir que tu n'étais pas une princesse enfermée dans sa tour d'ivoire! Oups je veux dire comme un prince enfermé dans un sombre cahot... lolMais en fait quand j'ai vu ton pseudo  j'ai voulu voir tes photos et là j'ai dis mais c vraiment LE Depaz!!!! wow! lol tu va te dire que tu as une groupie mais c juste l'impression que ça fait  de savoir que finalement  tu es un simple mortel parmis tant d'autres :D *aïe pas taper!*  je me prosterne à tes pieds si tu me tape plus!!! lol

DEPAZ 30/12/2007 10:05

Monarae: tu doutais de mon existence ? je connais benoit effectivement, il m'a meme servi de caution intellectuelle pour mon memoire de fin d'etudes (voir tranche 93 )   ;)Quand on a le meme pseudo partout on est pus facile a retrouver :)Quelques autres visiteurs viennent aussi de la bas (wai, maune...)

monarae 29/12/2007 23:27

c'est dingue! tu connais benoît (alias kane des MIB) :) c'est un copain à moi :) le monde est petit!!! je suis une de ses protégées, j'aurais pas cru voir ta fiche sur l'autre site :) comme quoi... en tout cas ravie de voir que le dessinateur est bien réel ;) et pas mal :)

Une Recherche?